Paroisse Saint-Michel
http://saintmichel-paris.fr/Edito-119
      Vendanges tardives

Vendanges tardives

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • réagir

Dans certaines régions vinicoles, on recourt à ce procédé un peu étonnant de récolte du raisin après sa date de maturité pour obtenir un effet de goût particulier du vin…
En cette saison des vendanges aux dates bien avancées, pour cause de chaleur – et ma région natale a vécu un record, cette année –, considérons que Dieu procède au contraire, sur le tard, dirait-on. Dans l’Évangile de Marc, la célèbre scène de ce dimanche, chapitre 8, se passe alors que les Douze sont choisis depuis le chapitre 3. On dirait que pour arriver à comprendre la réalité du pouvoir de Jésus, de l’Église et dans l’Église, il faut du temps. Sans ce délai, Pierre aurait-il pu supporter de se faire traiter d’ « Adversaire », Satan ?


Le Père Jacques Hamel, s’il n’avait vécu déjà un long ministère, aurait-il été capable de manier envers son jeune assassin, comme une ultime mise en garde, la même insulte de Jésus à l’adresse de Pierre – ‘Arrière, Satan !’ - ?
Jeudi, nous étions nombreux de tout l’hôpital Bretonneau, à Saint-François de Sales, pour l’enterrement d’une résidente de 12 années. Appelés par la liturgie célébrant le Christ Ressuscité, enfants et petits enfants pouvaient décliner combien avaient pu être porteurs d’espérance et de confiance tant de moments à la rencontrer, avec son accueil, forcément limité, mais aimant et espiègle.
Enfin, c’est vingt ans, l’âge où la future Mère Geneviève Gallois – qui sera le thème de la prochaine rencontre de « Foi et Partage » (23 septembre) - se convertit ; puis ce sont vingt années, ‘perdues’ pourrait-on peut-être dire, où sa radicalité de dessinatrice de caricature et tout en même temps sa spiritualité trop souffrante se heurtent à sa communauté monastique ; enfin, tardivement, donc, elle va renoncer tout simplement à son chemin spirituel de souffrance, devenu inutile, et épanouir son talent en vitraux et en sérénité confiante au coeur de sa communauté.
Comme Pierre au contact de Jésus a pu réaliser qu’en lui ‘la chair et le sang’ pouvait faire écran à la révélation du Père (Matthieu 16, 17) et devenir courroies de transmission du mal, nous avons besoin de mûrissements tardifs. Combien d’appels en ce sens le pape n’a-t-il pas dispensé dans son exhortation apostolique Réjouissez-vous et exultez – que nous retrouverons régulièrement cette année –, adressée à nous tous. Et en s’adressant aux fauteurs de scandales dans l’Église, il dit qu’ils sont liés à la maladie originelle du pouvoir, au cléricalisme -, ce qui n’est pas drôle ! Nous avons à poursuivre résolument le petit bonhomme de chemin où Dieu nous a appelés – et y percevoir aussi, peut-être, un infléchissement sensible où il nous renouvellera. Plus d’humilité et de service tout azimut ?

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour