Paroisse Saint-Michel
http://saintmichel-paris.fr/Edito-119
      Visitation

Visitation

Ce mot est associé à l’action de la Vierge Marie, enceinte, se rendant en toute hâte, dans les montagnes de Judée, auprès de sa cousine Élisabeth. Cette dernière, comme sa cousine Marie, est comblée de grâce en portant depuis six mois un enfant inespéré, en son sein.
C’est aussi le nom donné à cet ordre de moniales fondé par saint François de Sales et sainte Jeanne de Chantal. Elles ont pour spiritualité l’imitation du Christ, doux et humble de cœur à l’image de leur fondateur, un homme de Dieu, homme de conciliation, homme de l’équilibre, enracinant sa vie dans la prière.


Donc, la visitation, c’est l’action de rendre visite à quelqu’un de façon humble et conviviale, avec le désir de trouver des raisons pour la louange de Dieu.
Combien sommes-nous à quitter notre domicile en ces jours de fête à venir ? Combien sommes-nous à nous rendre en famille ou chez des amis durant cette trêve de la fin de l’année ? Combien sommes-nous à profiter de cet instant pour retrouver des amis éloignés ? La réponse est : nombreux !
Mais combien serons-nous à chercher dans ces retrouvailles la présence de Dieu ? Combien serons-nous à faire mémoire de l’œuvre de Dieu dans l’année qui s’achève et à souhaiter percevoir sa présence dans l’année à venir ? Combien serons-nous à profiter de ces rencontres pour louer le Seigneur ? La réponse est sans doute : peu !
Alors, profitons de ce temps où le cœur est invité à se réjouir, même si les conditions climatiques, sociales ou politiques ne sont pas optimales, pour saisir le noyau de cette joie.
Dans un premier temps, il peut y avoir « cet esprit de Noël » évoqué dans les médias et provoqué par les décorations et autres guirlandes, par les cadeaux et autres réveillons.
Dans un second temps, il peut y avoir cette convivialité bienveillante manifestée par les rassemblements familiaux ou les séjours chez des amis.
Dans un troisième temps, mais qui est l’unique raison – car sans lui, il n’y aurait qu’une fête d’un passage d’une année à une autre – il y a la visitation de Notre Seigneur !
Dieu s’est fait homme. Il est venu vivre notre condition d’homme afin de nous apporter directement le salut et la vie éternelle !
Alors, nous devenons les ambassadeurs de cette Bonne Nouvelle puisque nous y croyons et que nous en vivons ; nous avons à la porter à tous ceux que nous rencontrons et rencontrerons.
Prévoyons donc au cours de ces diverses rencontres de la fin de l’année de témoigner de la réalité et du vrai cadeau de Noël :
Par l’incarnation de notre Seigneur, le Salut est entré dans notre vie !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour