Ordination

« Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

Actes 9, 1-6

Au point de vue religieux, la vocation est un appel par Dieu. Le mot « vocation » vient du latin « vocare » qui signifie : appeler. L’appel de Dieu se manifeste de deux manières : d’une part par une aspiration personnelle intérieure et d’autre part par un appel extérieur de l’Église. 

L’appel de l’Église s’exprime par le besoin d’une communauté, l’interpellation d’un prêtre, et finalement par l’appel officiel de l’évêque. L’appel de Dieu suppose des aptitudes suffisantes (morale, affective, intellectuelles… ) pour répondre à son appel. Dieu ne demande pas l’impossible

« Seigneur, que veux-tu que je fasse ?  » Pour connaître sa vocation, il faut découvrir si l’aspiration intérieure peut être reconnue comme venant de Dieu. L’appel de Dieu se reconnaît dans la prière et la méditation de la Parole de Dieu. Discerner une vocation religieuse n’est pas une chose facile. On a besoin d’une aide et d’un accompagnement spirituel.

Du fait de sa présence dans la vie familiale et professionnelle, le diacre est particulièrement accessible, notamment par ceux qui se disent éloignés de l’Église. Pour eux, il est l’Église qui se fait proche.

Son double enracinement d’homme engagé dans la vie et de ministre ordonné lui donne un rôle de pont entre l’Église et la société des hommes.

Son expérience humaine, les contacts qu’il noue dans ses différents milieux de vie, les missions qu’il reçoit de son évêque et qui l’orientent vers des personnes ou des groupes humains bien particuliers font de lui un interlocuteur naturel. Pour beaucoup de ceux qui le côtoient, croyants, ou plus souvent encore qui se disent loin de l’Église, il représente l’Église facilement accessible.

Ô Père,

fais se lever parmi les chrétiens
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce,
qui maintiennent la foi vivante
et gardent une mémoire pleine de gratitude de ton Fils Jésus
par la prédication de sa Parole et l’administration des sacrements
avec lesquels tu renouvelles continuellement tes fidèles.

Donne-nous de saints ministres de ton autel,
qui soient d’attentifs et fervents gardiens de l’Eucharistie,
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde.

Appelle des ministres de ta miséricorde,
qui dispensent la joie de ton pardon par le sacrement de la Réconciliation.

Ô Père,
fais que l’Église accueille avec joie
les nombreuses inspirations de l’Esprit de ton Fils
et, qu’en étant docile à ses enseignements,
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal et à la vie consacrée.

Soutiens les évêques, les prêtres, les diacres,
les consacrés et tous les baptisés dans le Christ,
afin qu’ils accomplissent fidèlement leur mission au service de l’Évangile.

Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur.
Amen.

 

Benoît XVI

Offrir une messe

Faire un don

Agenda

Lettre parois-
siale FIP

Guide paroissial

Maison Saint-Michel

sem, libero. quis, velit, ut felis accumsan leo. sed